Une bonne qualité de vie

En tête des classements

Première pour l'économie et l'emploi, championne de la qualité de la vie pour les familles… Nantes figure systématiquement en tête des classements des villes de France. Tous les observateurs en sont d'accord, il fait bon vivre à Nantes Saint-Nazaire. Dynamisme culturel, vigueur de l'emploi et multiplicité de l'offre aux familles : à deux heures de TGV de Paris et à quelques encablures de l'océan, la capitale de l'Ouest a de nombreux atouts.

La qualité de la vie y tient à l'environnement bien sûr, mais aussi au sens de l'accueil des habitants. La métropole est une terre de brassage des populations, délibérément ouverte sur le monde et sur les projets. Les « enfants du pays » en ont été les porte-voix : l'écrivain visionnaire Jules Verne, l'artisan de la paix Aristide Briand, ou encore le poète André Breton, à qui l'on doit : « Peut-être la seule ville de France où j'ai l'impression que peut m'arriver quelque chose qui en vaut la peine, où un esprit d'aventure habite encore certains êtres… ».


L'agglomération nantaise, une évidence tranquille

Ville de tous les possibles pour les surréalistes, Nantes garde une vraie fibre poétique. Chacun de ses quartiers – Trentemoult au sud-Loire ou les bords de l'Erdre, le centre-ville médiéval ou le nouveau « quartier de la création » de l'Île de Nantes… – recèle une vie de village qui se donne à partager.

Au-delà des caractéristiques objectives – un cadre de vie de qualité, un réseau de transports performant, une centaine de parcs urbains, une offre de soins parmi les plus performantes, la riche vie culturelle… –, au-delà même des palmarès internationaux et des reconnaissances  –  Capitale verte de l’Europe 2013 –, la vie dans l'agglomération nantaise permet à chacun de s'épanouir et facilite l'intégration des nouveaux habitants qui sont chaque année plusieurs milliers.

L'offre immobilière y est large et diversifiée, entre appartements et maisons, avec des prix attractifs qui permettent le renouvellement de la population.


Le tour des quartiers de Nantes…

Le cœur historique de Nantes est multiple. Entre l'hyper-centre médiéval rénové du Bouffay ou de Graslin, le « triangle d'or » des beaux quartiers bourgeois de Saint-Félix à Procé, Chantenay/Sainte-Anne adopté par les familles « bourgeois-bohème », l'offre est déjà attractive. Et elle s'élargit encore quand on s'éloigne vers l'Erdre, la plus belle rivière de France selon le roi François 1er, vers les nouveaux quartiers de la gare ou de l'île de Nantes, ou un peu plus loin encore, là où la ville se pose à la campagne.


Les communes de l'agglo

Les 24 communes qui forment le territoire de Nantes Métropole offrent un panel très divers de lieux où il fait bon vivre. En bord de Loire, on peut choisir un village de pêcheurs à Rezé ou le bien nommé boulevard des Pas enchantés à Saint-Sébastien. On peut préférer les belles demeures de La Chapelle-sur-Erdre et Sautron, la vie de village à Orvault ou Saint-Léger-les-Vignes, la campagne arborée du Pellerin ou de Vertou…

L'agglomération nazairienne, un tempérament

Saint-Nazaire est une ville de potentiels. Marquée par l'histoire – bâtie dans la deuxième moitié du XIXe siècle, presque entièrement rasée en 1945 puis reconstruite depuis lors –  cette jeune ville est tournée vers l’avenir.

Si l'industrie y est toujours très présente, la navale désormais relayée par la  construction aéronautique, la cité mène d'ambitieux projets d'animation culturelle et commerciale. Ses quartiers baignés par l'océan s'ouvrent désormais aux visiteurs, notamment du côté de Saint-Marc où le cinéaste Jacques Tati a laissé le souvenir de M. Hulot ou de Gavy aux faux airs de campus californien. Les quartiers traditionnels du Petit Maroc ou de Méan-Penhoët s'ouvrent à  de nouveaux arrivants, tandis que la ville tracée au carré en 1945 sait de plus en plus proposer des chemins de traverse. Les projets de rénovation, Ville-Port puis Ville-Gare, changent le visage de la ville avec une offre culturelle de qualité, la proximité des services et des commerces. Un nouveau quartier d'affaires est aujourd'hui en train de s'installer autour de la gare TGV.

Au bord de l'Atlantique

Les autres communes de l'agglomération nazairienne ne sont pas moins attractives, avec leurs tempéraments propres : celui de la Grande Brière par exemple, ou celui des bords de Loire.

Pour qui veut s'installer au bord de l'Atlantique, il n'y a pas plus attractif que le territoire nazairien : une ville moyenne de grand agrément avec tous ses services – l'éducation de l'école à l'université, tous les commerces et un hôpital, un remarquable réservoir d'emplois… – à 10 minutes, au plus, de la plage.